Nouvelles

D’où la surprise pourrait-elle venir ?

19 July 2019
La robustesse du dernier rapport sur l’emploi américain avait laissé planer un doute que le patron de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, a vite dissipé lors de ses auditions devant le Congrès. La banque centrale américaine baissera bien son taux directeur, probablement de 0,25%, à l’occasion de sa réunion du 31 juillet.

Continuer la lecture…

logo_amf

L’AMF lance des travaux sur les impacts du nouveau mode de financement de la recherche introduit par MIF 2

12 July 2019
La mise en œuvre de MIFID2 a modifié l’économie du marché de la recherche et pose avec une nouvelle acuité la question de la couverture des petites et moyennes capitalisations par les analystes. Afin d’affiner le diagnostic, le Collège de l’AMF a confié pour mission à Jacqueline Eli-Namer, membre du Collège de l’AMF et Thierry Giami, président de la Société française des analystes financiers (SFAF), d’explorer, avec les acteurs de la place, les pistes concrètes qui pourraient améliorer la situation.

Continuer la lecture…

BIS-BRI-tower4

Rapport économique annuel de la BRI : Il est temps d’allumer tous les moteurs

04 July 2019
La politique monétaire ne peut plus être le principal moteur de la croissance économique, et d’autres leviers de politique publique doivent être actionnés pour faire en sorte que l’économie mondiale connaisse une dynamique durable, indique la Banque des Règlements Internationaux (BRI) dans son Rapport économique annuel. Dans sa publication phare, la BRI appelle à un meilleur équilibre entre politique monétaire, réformes structurelles, politique budgétaire et mesures macroprudentielles. L’économie mondiale pourrait ainsi s’éloigner du modèle de croissance fondé sur la dette qui risque d’affronter des turbulences.

Continuer la lecture…

Kunst

Les galeries redoublent d’efforts pour garantir la sécurité des transactions en ligne portant sur des œuvres d’art

01 July 2019

L’acquisition en ligne de toiles ou d’autres objets d’art s’impose dans le monde entier. En 2018, la vente d’œuvres d’art sur internet a augmenté de près de 10 % et représente désormais un chiffre d’affaires mondial de quelque 4,11 milliards d’euros. Cette évolution est assez surprenante vu que la plupart des gens ont encore peur de se faire avoir ou d’être victimes de pirates informatiques. C’est ce qu’il ressort notamment du rapport ‘Online Art Trade Report 2019’, un des principaux rapports annuels du secteur artistique, publié par l’assureur spécialisé Hiscox. Et plus surprenant encore : les médias sociaux sont très importants pour la vente d’œuvres d’art. Près d’un tiers des acheteurs déclarent même que les médias sociaux ont influencé leur décision d’achat d’une œuvre d’art. La vente en ligne d’œuvres artistiques comme les peintures, les sculptures et les antiquités explose littéralement, mais elle ne se limite pas à ces seuls objets. Des objets de collection, comme des bouteilles de vin ou des timbres-poste, trouvent de plus en plus souvent acquéreurs par le biais des plateformes internet et des sites web des maisons de vente et des galeries. Les amateurs d’art considèrent effectivement que leur présence physique n’est plus systématiquement nécessaire pour une acquisition. En d’autres termes, la souris se substitue de plus en plus souvent à la petite pancarte d’enchère. Pour le secteur, il s’agit d’un énorme bond en avant. Continuer la lecture…

Stefan Duchateau
Stefan Duchateau

Just a perfect day

30 June 2019

La matinée n’annonçait pourtant rien de réjouissant. Ce 18 juin, le soleil s’était levé comme d’habitude derrière une couverture nuageuse. Comme pour nous prévenir de ne nourrir aucune illusion sur la suite de la journée. Les embouteillages avaient déjà commencé avant 6 h, comme tous les mardis, jour où les camions est-européens arrivent dans la Campine anversoise après leur dimanche de repos obligatoire à la frontière germano-polonaise. Les bourses asiatiques s’étaient montrées hésitantes et transmettaient leur indécision aux marchés d’actions européens, quand un peu avant midi, au moment précis où la journée ne semblait plus devoir nous réserver la moindre (bonne) surprise, un message de Draghi a évacué l’apathie ambiante. Une déclaration comme il en a le secret à des moments clés, et qui lui a valu son surnom de Super Mario. Cette fois, il lui a suffi de suggérer que la Banque centrale européenne (BCE) n’hésiterait pas à diminuer (encore) son taux directeur si l’évolution des conditions économiques l’exigeait. En réalité, personne ne doute que c’est la voie à suivre au vu de la phase conjoncturelle anémique dans laquelle la zone euro s’est à nouveau enlisée. Toute la question est de savoir quel est le meilleur instrument monétaire pour sortir l’économie européenne de l’ornière. Continuer la lecture…

Les Big Tech dans la finance : opportunités et risques

26 June 2019

Si la percée des grands groupes technologiques (« Big Tech ») comme Alibaba, Amazon, Facebook, Google et Tencent dans les services financiers, notamment les paiements, l’épargne et le crédit, pourrait améliorer l’efficacité du secteur et accroître l’accès à ces services, elle s’accompagne également de nouveaux risques, souligne la Banque des Règlements Internationaux (BRI) dans son Rapport économique annuel. Continuer la lecture…

Sans objet / doelloos

Croissance inclusive: un nouveau paradigme sociétal ?

20 June 2019

Comme l’ont illustré le vote sur le Brexit au Royaume-Uni, l’élection de Donald Trump aux États-Unis, ou encore le mouvement des « gilets jaunes » en France, le populisme et le mécontentement populaire ont gagné du terrain dans les économies avancées ces dernières années. Au rang des divers facteurs régulièrement mis en avant pour expliquer ces évolutions, figure la dégradation de la distribution des revenus et des richesses.

Continuer la lecture…

Financial Stability Report: la Banque nationale exhorte à nouveau les banques à la prudence

10 June 2019

Le secteur financier belge a continué d’afficher de bonnes performances en 2018, mais les évolutions observées sur les marchés du crédit, en particulier le marché hypothécaire, où la BNB appelle à des pratiques plus saines et plus prudentes et à une tarification économiquement saine, suscitent une inquiétude croissante. Il y a lieu de réduire le nombre de prêts hypothécaires risqués. Continuer la lecture…