Bruno Colmant

Bruno Colmant

CEO de la banque Degroof Petercam/Docteur en Economie Appliquée (ULB)

Où est le débat démocratique portant sur notre implication militaire ?

18 juillet 2022

Emporté par les bons sentiments et des médias oppressants, c’est facile d’être un va-t’en guerre dans son sofa. Mais, depuis le début de cette guerre, et au-delà des apparitions à Cannes et autres prix de l’Eurovision, je pose une question : quel en sera son aboutissement ? Le seul, l’unique, c’est la recherche d’une paix contenue qui demande un désarmement réciproque, et non pas des appels incendiaires à la destruction. Dans cette guerre ukrainienne, évidemment embrasée par la Russie, est-ce que les Européens sont vraiment en capacité et responsabilité, ou sont-ils, ne fût-ce que pour partie, les opérateurs de forces qui les dépassent ? Car, ne l’oublions pas, cette guerre est européenne alors que l’armement occidental vient essentiellement des États-Unis.

Et puis, je crois qu’il n’y a jamais aucune guerre qui soit juste. Les dirigeants européens feraient mieux de trouver tous les moyens de négociation avec la Russie, avec la même force que le discours de Villepin à l’ONU en 2003. Il rappelait que l’option de la guerre peut apparaître a priori la plus rapide. Mais qu’après avoir gagné la guerre, il faut construire la paix. Et qu’il faut donner la priorité au désarmement dans la paix.

Car ces mêmes dirigeants européens, tous affairés à se rendre à Kiev emmitouflés dans un gilet pare-balle avec un discours à la rhétorique belliqueuses, un staff de journalistes en embuscade, ne voient pas que, dans leurs territoires, le malaise social et énergétique grandissant d’une population écœurée rongera leurs intentions militaires.

Et puis, je repose la question : où est le débat démocratique portant sur notre implication militaire ?

Bruno Colmant



Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *