Whitepapers

Risk & Compliance Platform Europe propose une base de données en ligne de qualité avec des whitepapers, case studies et best practices sur le risque et la conformité. Ce service d’information est utilisé par de nombreux professionnels pour s’informer et s’orienter en vue d’une décision de gestion ou d’acquisition. Si vous décidez de recourir à la publication d’un whitepaper et/ou d’un case study, cela signifie que votre information fait partie de Risk & Compliance Platform Europe, vous permettant ainsi d’entrer en contact simplement et efficacement avec des décideurs qui pourront investir dans vos produits en/ou services.

Si vous décidez de recourir à la publication d’un whitepaper et/ou d’un case study sur notre plateforme, envoyez simplement un email à info@riskcompliance.be avec vos données complètes et une bonne synthèse par whitepaper/case study. Notre rédaction prendra contact avec vous sans tarder pour discuter de la publication de vos documents.

Les visiteurs de Risk & Compliance Platform Europe peuvent télécharger gratuitement chaque whitepaper et chaque case study souhaités. Ce service est destiné à ceux qui ont un intérêt professionnel en matière de risque et conformité.

Whitepaper

Efficient Frontiers

Simplifier le parcours client – Peu de changements, GRAND impact 

02 juillet 2020

La complexité, souvent associée à la conformité fiscale, peut toucher plusieurs parties de l’organisation, créant plusieurs défis. D’une part, il existe un risque financier et de réputation élevée associée à une mauvaise conformité fiscale. D’un autre côté, le volume et la complexité des données clients qui doivent être traités deviennent une tâche chronophage. Les relations avec les clients peuvent être gagnées et perdues en fonction de leurs expériences avec la réalisation d’importants documents fiscaux.

Cet article se concentre sur une étude de cas récente qui décrit comment, en utilisant une combinaison gagnante de l’expertise fiscale et technologique d’EFI, une solution a été développée pour un client qui a rationalisé son processus de formulaire fiscal IRS W-Series tout en respectant les exigences.

Continuer la lecture…

Whitepaper

Neo4j

Neo4j Privacy Shield (Neo4j pour la protection des données privées) vous permet de transformer les contraintes de la réglementation sur la protection de la vie privée à votre avantage

15 avril 2020

Les exigences générales en matière de protection des données (RGPD) dépendent du règlement de l’Union européenne régissant la manière dont les données personnelles des résidents de l’UE peuvent être stockées et gérées. Toutes les entreprises, où qu’elles soient basées, doivent comprendre, contrôler et gérer de manière stricte leur possession de données personnelles européennes, sous peine de poursuites judiciaires et de lourdes amendes. Selon PwC, 92 % des multinationales considèrent le respect de la RGPD comme une priorité absolue. Parmi ces entreprises, plus des trois quarts ont alloué plus d’un million de dollars aux efforts de mise en conformité, et près de dix pour cent prévoient de dépenser plus de dix millions de dollars chacune. Pour tirer un rendement élevé de votre investissement dans la RGPD, ne vous limitez pas aux questions de conformité. Poursuivez plutôt une stratégie bien conçue de protection de la vie privée et de cybersécurité pour les informations personnelles que vous gérez au sein de votre entreprise.

Découvrez la solution complète Privacy Shield de Neo4j pour la RGPD de l’UE.

Continuer la lecture…

Whitepaper

neo4j

La révolution des données connectées dans le reporting des risques financiers

24 octobre 2019

Avec le durcissement actuel des réglementations gouvernementales, les banques d’aujourd’hui doivent avoir une compréhension approfondie et systématique des calculs de risques et de leur lignage de données associé – y compris de l’origine des données sous-jacentes et de la manière dont elles transitent dans les systèmes d’entreprise. La gouvernance des données est clé et nécessite des mesures or une approche basée sur les graphes s’avère plus fiable pour la gestion des risques qu’une solution traditionnelle.

Ce document explique en quoi les données connectées et les technologies de bases de données de graphes innovent et transforment le reporting des risques dans les banques modernes pour les aider à répondre aux exigences strictes en matière de conformité du reporting des risques. Dans le même temps, ces banques tournées vers l’avenir décloisonnent leurs silos de données pour créer une base source d’informations permettant de créer des applications innovantes. Ces solutions offrent une visibilité, une transparence et des analyses approfondies qui améliorent les efforts de conformité et la prise de décision quotidienne de manière plus simple et plus rapide qu’avec une solution classique.

Ce livre blanc en anglais est disponible gratuitement au téléchargement et est destiné aux professionnels en gestion des risques et de la conformité.

Whitepaper

LexisNexis

La 5e Directive anti-blanchiment et ses conséquences

13 décembre 2018

La 5e Directive anti-blanchiment (5AMLD) est entrée en vigueur en juillet 2018. Les États membres européens ont jusqu’au 10 janvier 2020 pour adapter leur législation nationale. Quelles sont les conséquences de la 5AMLD pour le monde des entreprises et la consultance? Tout d’abord, une définition plus complète des « entités déclarantes », ainsi que des fournisseurs de monnaie virtuelle !

En outre, plus d’instances obtiennent un accès aux données sur la propriété économique des fonds et les États membres devront veiller à ce que certaines informations sur la propriété économique des entités commerciales et juridiques concernées soient accessibles, avec la nature précise et l’étendue de la propriété économique.

Dans la 5AMLD, des mesures de due diligence sont également citées pour les pays à risque.

Si vous souhaitez obtenir plus de détails, téléchargez le white paper « Fifth Anti-Money Laundering Directive( 5AMLD)? » disponible en anglais.

 

Whitepaper

 

4e Directive anti-blanchiment : Les biens mal acquis dans la ligne de mire

01 octobre 2018

La quatrième Directive anti-blanchiment de l’Union européenne, en abrégé 4AMLD, devrait avoir des conséquences, non seulement pour les institutions financières, mais aussi pour les prestataires de services professionnels, les agents immobiliers et les détaillants. Près de 70% du blanchiment d’argent et du financement du terrorisme passent par des institutions financières légitimes. Maintenir cette directive 4AMLD signifie automatiquement plus de coopération internationale.

Si vous souhaitez obtenir plus de détails, téléchargez le white paper « 4e Directive anti-blanchiment : Les biens mal acquis dans la ligne de mire ».

Whitepaper

LexisNexis

La surveillance des risques : plus qu´une nécessité, un impératif!

25 septembre 2017

Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à un éventail de risques en constante évolution, suscitant inquiétude au sein des conseils d’administration, des directions éthique & conformité, des directions achats, et chez leurs dirigeants. Selon une enquête mondiale menée auprès de membres de conseils d’administration et de divers cadres supérieurs, « le Brexit au Royaume-Uni, la volatilité croissante des marchés des matières premières, les débats autour des dernières élections présidentielles américaines, le terrorisme, les bulles d’investissement en Chine, la poursuite des discussions sur les salaires équitables et l’égalité des revenus, ainsi que l’instabilité constante au Moyen-Orient » ont généré des inquiétudes croissantes en matière de risques commerciaux en 2018.

Ces inquiétudes sont démultipliées quand l’activité de l’entreprise s’appuie sur des réseaux tiers – que ce soit dans le cadre de chaînes d’approvisionnement complexes dispersées dans le monde entier – ou quand elle compte de vastes réseaux de clients, de partenaires ou de partenaires commerciaux.

Vous pouvez télécharger gratuitement ce guide pratique pour mieux détecter vos risques potentiels.

Whitepaper

IIA institute internal audit

Les thémes clés nécessitant l’attention de l’audit interne pour atténuer les risques

24 septembre 2017

Cette année, un groupe plus large d’Instituts européens d’auditeurs internes a adopté une approche plus ambitieuse, en interrogeant les Chief Audit Executives (CAE) des principales organisations de six pays européens: la France, l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne, la Suisse et le Royaume-Uni sur les thèmes clés nécessitant l’attention de l’audit interne pour atténuer les risques et protéger et ajouter de la valeur à leurs organisations.

Ces points chauds ont été identifiés grâce à des entretiens qualitatifs approfondis avec des CAE dans une vaste gamme de secteurs d’importance cruciale – construction / infrastructure, services financiers, informatique, fabrication, secteur public, commerce de détail / consommateur, télécommunications et services publics / énergie – et d’organisations qui guident vraiment ces industries.

Pour mettre cela en perspective, ces organisations ont une capitalisation boursière globale de plus de 724 milliards d’euros, des revenus de plus de 441 milliards d’euros, emploient plus de 1,86 million de personnel et sont présents dans pas moins de 173 pays. Dans le seul secteur des services financiers, les CAE représentent des fonctions d’audit interne dans des entreprises d’une valeur collective de 325 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de plus de 207 milliards d’euros.

Ce whitepaper en anglais fournit des connaissances et des idées sous la forme d’un instantané précieux de la pensée des professionnels leaders de l’audit interne en Europe

Whitepaper

 

Comment les banques peuvent-elles réduire le fardeau des rapports réglementaires ?

04 août 2017

La pression réglementaire accrue est un fait et ne disparaîtra plus. Dans l’industrie des services financiers, les rapports financiers en matière de conformité auprès des autorités de surveillance ne sont pas faciles. Des recherches montrent que les coûts de conformité ont augmenté plus que la moyenne dans le secteur financier par rapport au coût de la conformité pour le secteur non financier. Raison de plus d’utiliser de bons outils d’automatisation, en l’occurrence de logiciels. Les logiciels spécialisés pour l’industrie des services financiers sont en fait la clé pour pouvoir réduire de façon permanente les coûts de mise en œuvre, les coûts d’entretien et le coût des ressources humaines ainsi que last but not least les risques. Ces logiciels doivent évidemment répondre à des exigences. De quelles exigences s’agit-il et comment traiter cela au mieux dans la pratique ? C’est ce qui ressort d’un white paper en anglais de Ventana Research, que vous pouvez télécharger gratuitement.

Whitepaper

 

Comment répondre à la législation sur les sanctions en constante évolution

23 janvier 2017

Des sanctions sont imposées à des régimes, des entités et des individus par les gouvernements et les organisations intergouvernementales, dans l’espoir de contrôler le comportement et de le changer. Les sanctions se présentent sous différentes formes, telles que le gel des avoirs, l’interdiction de vols et la limitation du commerce et d’autres transactions financières. Ces organisations publient et mettent à jour leurs listes de sanctions régulièrement, ce qui augmente le risque qu’une sanction soit cassée inconsciemment. C’est particulièrement vrai pour les entreprises de commerce international. Quand une organisation viole une sanction, cela peut conduire à des dommages juridiques, financiers et de réputation. Cela peut conduire à une condamnation civile ou pénale, une forte amende ou une interdiction de la mise à disposition de futurs contrats nationaux ou de la Banque mondiale.

Rien qu’au cours des derniers mois les sanctions ont changé de manière significative dans le monde entier. Pour mesurer l’impact de ces changements, LexisNexis Business Insight Solutions a établi un rapport avec les dernières informations sur les sanctions au niveau gouvernemental et intergouvernemental. Le rapport se concentre sur la façon dont les sanctions ont changé dans huit pays: les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, l’Iran, le Myanmar, Cuba, la Corée du Nord et la République démocratique du Congo. Le rapport en anglais donne également un aperçu sur la façon dont les entreprises peuvent éviter de casser des sanctions.

Whitepaper

 

A la recherche de la vérité: un modèle de données universel

08 octobre 2016

Aujourd’hui, les entreprises ont besoin d’accéder à des volumes de données sans précédent pour répondre à la demande croissante de transparence et d’intégrité dans toutes leurs activités. Les besoins opérationnels et les exigences réglementaires imposent toujours plus de rigueur dans le choix des sources, la collecte et l’intégration des données. La tâche est rendue encore plus complexe et coûteuse par le besoin de cohérence des données pour leur utilisation à la fois dans la gestion commerciale, financière et des risques. En bref, la nécessité d’obtenir une « version unique de la vérité » n’a jamais été plus pressante.

Notre dernier white paper est consacré à ce défi : répondre à une multiplicité d’exigences réglementaires tout en visant une rentabilité accrue. Il explique comment les institutions peuvent normaliser leurs processus de collecte de données – tout en conservant la souplesse nécessaire aux fonctions finance et risque, et plus largement à toute la gestion des affaires – en adoptant un modèle de données universel.