Projet de révision de l'approche standard pour le risque de crédit

27 décembre 2014

Le Comité de Bâle envisage de remplacer le recours aux notations externes, tel qu’il est prévu dans l’approche standard actuelle, par l’emploi d’un nombre restreint de critères de risques capables d’assurer une différenciation pertinente des risques. Ces critères sont fonction de la catégorie de l’exposition et ont été sélectionnés parce qu’ils sont simples, intuitifs, aisément accessibles et susceptibles d’expliquer les risques dans toutes les juridictions. Continuer la lecture…

Entretien accordé par Benoît Cœuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne

22 décembre 2014

Depuis janvier 2012 Benoît Coeuré est membre du directoire de la Bamque centrale européenne. Il est auteur de plusieurs articles et ouvrages traitant de questions monétaires et financières européennes et internationales. La BCE vient de revoir nettement à la baisse ses prévisions de croissance et d’inflation pour 2015 et 2016. La zone euro replonge-t-elle dans la crise ?
Continuer la lecture…

Bruno Colmant

Bruno Colmant

CEO de la banque Degroof Petercam/Docteur en Economie Appliquée (ULB)

Il faut réinstaurer les dispositions Monory-De Clercq

19 décembre 2014

Sur l’échelle de Richter des bouleversements économiques, les années 2008-14 auront été celles du pire choc sismique en un siècle. La débâcle de Fortis et la recapitalisation précipitée de plusieurs institutions financières ont rappelé les risques inhérents à l’investissement boursier. La stabilité de la sphère bancaire en a été fort abîmée. Il peut paraître incongru de promouvoir l’investissement en actions après un krach, et l’idée doit certainement faire son chemin. Continuer la lecture…

Acquisition de DAB Bank par BNP Paribas

18 décembre 2014

BNP Paribas vient de finaliser l’acquisition de la participation de 81,4 % d’Unicredit AG dans le capital de DAB Bank AG, ainsi que l’offre volontaire aux actionnaires minoritaires. BNP Paribas, qui contrôle désormais 91,7 % du capital de DAB Bank, a également annoncé son intention de procéder à une offre publique de retrait (squeeze-out) sur les actions restantes. Cette opération permet au Groupe de renforcer considérablement sa présence dans la banque de détail en Allemagne.

Continuer la lecture…

Delta Lloyd Bank Belgique vendue aux Chinois

18 décembre 2014

Delta Lloyd NV a très récemment annoncé qu’un accord a été conclu sur la vente de Delta Lloyd Bank Belgique à la compagnie d’assurance chinoise Anbang Insurance Group Co. Ltd. (« Anbang ») pour un montant de € 219 millions. Anbang est un groupe d’assurance chinois de premier plan et propose une large gamme de services financiers spécialisés.

Continuer la lecture…

2015 : En quête de croissance…

17 décembre 2014

Une inflation encore toujours à la baisse, une croissance un peu plus solide et une politique monétaire souple, tels seront les facteurs déterminants du premier semestre 2015, soulignent les spécialistes d’ING. Dans ce contexte, les actions restent l’instrument de placement le plus intéressant et les obligations se rapprochent inexorablement de la fin d’un marché haussier vieux de trois décennies.
Continuer la lecture…

Jean-Pierre Buyle

Jean-Pierre Buyle

Président de l’Ordre des barreaux francophones/germanophone - Avocat Associé

LES SWAPS DE TAUX D’INTÉRÊTS PASSENT L’ÉPREUVE DES JUGES

16 décembre 2014

Les swaps de taux d’intérêts sont des contrats permettant d’échanger un taux d’intérêt variable contre un taux fixe pendant une durée déterminée. Ces instruments financiers permettent aux entreprises de couvrir leurs risques liés à la variation des taux d’intérêts. Les entreprises se sont souvent protégées contre la hausse des taux d’intérêts mais pas souvent contre la diminution de ces taux, ce qui est un aléa.

Continuer la lecture…

Bruno Colmant

Bruno Colmant

CEO de la banque Degroof Petercam/Docteur en Economie Appliquée (ULB)

Le pari à 17.000 milliards de dollars

13 décembre 2014

Depuis le début de cette crise, j’ai défendu l’intuition de la nécessité d’une inflation. Il fallait « monétiser » la crise par une dilution des dettes. Certains pays (Etats-Unis, Royaume-Uni et Japon) l’ont fait. La zone euro a fait un autre choix, celui de la monnaie désinflatée. Continuer la lecture…