16-02

Une récession est-elle imminente?

04 June 2019

Selon la courbe des taux, la probabilité que l’économie américaine entre en récession d’ici 12 à 18 mois est d’environ 50 %. Cette probabilité est dérivée d’une relation historique: la courbe des taux s’est inversée environ un an avant chacune des neuf recessions qui ont frappé les États-Unis depuis 1955.

Mais peut-on vraiment se fier à la courbe des taux? Après tout, malgré la bonne performance historique, il faut tenir compte des spécificités de l’environnement économique actuel et des différents facteurs qui influencent la courbe des taux: un aplatissement de celle-ci ne représente pas forcément un risque de récession plus élevé. Dans le contexte actuel, il faut par exemple considérer que le risque d’inflation est bien moins élevé aujourd’hui qu’il ne l’était au milieu des années 1970, ce qui réduit le besoin d’une protection contre des hausses inattendues de l’inflation et diminue donc le rendement nominal demandé sur les obligations, en particulier celles à long terme. En outre, les banques centrales sont récemment intervenues massivement sur les marchés financiers par le biais de leurs programmes d’achats d’actifs, ce qui a d’autant plus contribué à faire baisser les taux à long terme. Si on tient compte de ces facteurs, ainsi que d’autres, la probabilité de récession aux États-Unis tombe à environ 10 %.

En conclusion, il y a de bonnes raisons de penser que la courbe des taux n’est plus aussi fiable qu’elle ne l’a été par le passé. Cependant, considérer que le risque de récession reste négligeable dans l’environnement actuel implique de croire que « This time is different » et, éventuellement, de négliger les raisons pour lesquelles la courbe des taux pourrait avoir un pouvoir prédictif pour les récessions. À ce sujet, plusieurs raisons ont été avancées. Une courbe des taux inversée peut être le signe d’une politique monétaire trop restrictive, de même qu’elle peut refléter des attentes économiques moroses. Enfin, la courbe des taux pourrait elle-même causer une récession, par exemple si les marchés financiers la voyaient comme un indicateur avancé d’une crise à venir.

Source: BNB

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *