Top Story

POST Luxembourg : de solides résultats 2017 dans un contexte changeant

20 May 2018

L’entreprise publique a présenté ses résultats 2017, ce vendredi 18 mai 2018, à son siège rue de Reims. Si le chiffre d’affaires a progressé de 6% à 769,6 millions d’euros en 2017, il le doit à l’intégration d’une nouvelle filiale dans le giron du Groupe (Elgon/Ainos) et à l’augmentation du chiffre d’affaires de chacun des trois métiers. La très bonne performance au niveau du chiffre d’affaires a permis au Groupe POST Luxembourg de stabiliser son résultat opérationnel. Continuer la lecture…

En 2018, la mobilité croissante induit une hausse des budgets IT au Benelux

18 May 2018

Il ressort de l’étude européenne Toshiba que 76 % des décideurs IT au sein du Benelux consentent plus de dépenses IT qu’en 2017. Cette croissance est principalement due à une mobilité accrue des travailleurs. À cet égard, la sécurité des données, les solutions dématérialisées en cloud et l’augmentation de la productivité sur le lieu de travail constituent les principaux moteurs de l’augmentation des dépenses informatiques. Continuer la lecture…

Nos Blogueurs

Bruno Colmant
Bruno Colmant

Le dialogue entre l’Etat et le marché sera la clé

14 May 2018

Le prochain choc économique viendra de la confrontation avec l’impossibilité d’honorer les engagements sociaux que nous nous sommes promis au travers de notre propre représentation politique, c’est-à-dire l’Etat. Notre créance sociale correspond à une dette publique dont la représentation est la monnaie. A un moment, ces trois éléments devront se fondre, ce qui conduira à diluer les avantages sociaux dans l’absorption du capital. La gestion de la prochaine crise ne conduira pas à restaurer le capitalisme mais à le dominer. Le totalitarisme étatique dominera l’économie de marché. Mon intuition, largement publiée en 2008, est intacte : nous risquons de glisser vers une étatisation « implosive » de toute l’économie. Je ne le souhaite pas. C’est le dialogue entre l’Etat et le marché qui sera la clé. Marx contre Smith. Comme dans un théâtre d’ombres chinoise, sans savoir de quel côté du drap on est.

Top Story

Nos Blogueurs

Bruno Colmant
Bruno Colmant

Mon credo : il faut une révolution morale

19 December 2017

Souvent, je m’interroge sur la trajectoire de nos communautés. Nos sociétés vieillissent mal. Pétries de certitudes géographiques et centrées sur un tropisme européen, elles ne réalisent pas que le monde s’est étendu dans les azimuts verticaux. Nous sommes imprégnés d’une suprématie civilisationnelle des années industrielles, mais la croissance s’est encourue. Et comme nous vieillissons, la jeunesse n’exerce pas suffisamment une saine et cette nécessaire force de rappel. La crise de 2008 fut un signe majeur : elle signifia la fin d’un monde de rentiers d’idées. Mais il y a autre chose. Pas un naufrage, mais plutôt une infime et inéluctable dérive. Une morosité silencieuse. Une résignation. De nombreux citoyens le ressentent, mais peu l’expriment. C’est un sentiment flou, teinté d’amertume des grandeurs passées et d’incompréhension des réalités modernes. Cette crise n’est qu’une expression accessoire. De profonds chocs socio-politiques sont proches parce que nous n’arriverons plus à assurer la cohésion et la mixité sociales. En effet, la croissance économique est une échappée dans le futur. Son absence devient une prison puisqu’il n’est pas possible de se projeter dans un avenir économique meilleur. Continuer la lecture…