Top Story

58eb85655e3cc Aon risk map 2017

Les risques liés au terrorisme et à la violence politique dans le monde augmentent pour les entreprises

21 April 2017

Pour la deuxième année consécutive, les entreprises internationales doivent faire face à une augmentation des risques de terrorisme et de violence politique. Le nombre de pays présentant un risque politique accru, par exemple l’intervention des pouvoirs publics ou les grèves, reste toutefois stable pour la quatrième année consécutive. La montée du populisme et du nationalisme renforce l’incertitude pour le commerce mondial. Continue reading…

Our Bloggers

Bruno Colmant
Bruno Colmant

Euro et dettes publiques font mauvais ménage…

02 April 2017

La question n’est donc plus de savoir si les Etats de la zone euro sont en défaut : la plupart le sont sociétalement dans la mesure où le poids des dettes publiques n’est plus transposable dans le futur. Car ce n’est pas la dette, en tant que telle, qui importe, mais sa cohérence avec la prospérité et les revenus futurs. Or la dette publique ne bénéficie plus en rien aux générations futures, alors que le remboursement est mis à leur charge. Cette dette ne finance d’ailleurs plus des investissements mais des transferts. Au surplus, comment expliquer qu’une crise de l’endettement se règle à coups de rigueur budgétaire et de chômage, c’est-à-dire au détriment de ceux qui devront la rembourser ? Continue reading…

Top Story

Face à la menace, la collaboration avec les FinTech devient une priorité pour le secteur financier

18 April 2017

Une grande majorité de banques, d’assureurs et de gestionnaires d’actifs dans le monde prévoient de collaborer davantage avec les FinTech au cours des 3 à 5 prochaines années. Elles attendent par ailleurs un retour sur investissement de 20% selon les enseignements du nouveau rapport ‘Redrawing the lines: FinTech’s growing influence on Financial Services’ de PwC. Continue reading…

Our Bloggers

Bruno Colmant
Bruno Colmant

Les guerres de demain

19 March 2017

En juillet 2016, le Pape François a déclaré que le monde perdait la paix. Il a comparé les événements qui affectent les communautés humaines aux deux guerres mondiales. Tous, nous sentons aussi que quelque chose se dilue. Tous, nous ressentons l’épuisement des temps révolus et la sourde crainte de périls que nous croyions enterrés. Ce constat collectif se conjugue avec une résignation individuelle. Mais tous, nous lisons le présent et le futur avec une grille de lecture des drames passés. C’est même pire, comme un de mes amis suggérait récemment : nous croyons échapper aux drames parce que nous contournons les scénarios du passé. Ce même ami me rappelait que l’histoire ne se répète jamais. Elle peut, certes, bégayer, mais elle ne relève d’aucun déterminisme. Continue reading…