Top Story

Euro-Logo-at-European-Central-Bank

La BCE publie la version finale des guides destinés aux banques concernant la gestion de leur capital et de leur liquidité

12 November 2018

La Banque centrale européenne (BCE) vient de publier ses attentes en ce qui concerne les processus d’évaluation de l’adéquation du capital interne (internal capital adequacy assessment processes, ICAAP) et de la liquidité interne (internal liquidity adequacy assessment processes, ILAAP) des banques. Ces guides, qui ne sont pas juridiquement contraignants, seront utilisés à partir du 1er janvier 2019 et remplaceront les attentes publiées en janvier 2016. Ils visent, d’une part, à aider les banques à renforcer leur ICAAP et leur ILAAP et, d’autre part, à promouvoir l’adoption de meilleures pratiques. Continuer la lecture…

De Riemaecker 2015-03-12-buyle-00471

Energie et investissements chinois: Protéger des secteurs stratégiques en Europe par des mesures de compliance (Volet 2)

07 November 2018

Alain Deladrière

« Des entreprises chinoises ont récemment lancé trois tentatives d’acquisitions dans le secteur énergétique Européen et ce, à quelques semaines d’intervalle seulement », relève William De Riemaecker, Buyle Legal, avocat spécialisé dans les matières énergétiques. « Quelle est la stratégie sous-jacente et les éventuels risques que cela constitue pour l’Union Européenne ? » Continuer la lecture…

Nos Blogueurs

Bruno Colmant
Bruno Colmant

One road, one belt

07 August 2018

La Belgique veut contrôler l’acquisition éventuelle d’entreprises nationales par des entreprises chinoises. La coïncidence avec les rumeurs d’une éventuelle OPA d’un groupe chinois sur AGEAS (qui tire une partie très importante de sa croissance …de Chine) n’est pas accidentelle. Mais réfléchissons quelques minutes : la Chine a développé un courant d’affaire important avec l’aéroport de Liège. Ce sera une entreprise chinoise qui réactivera probablement le site de Caterpillar….abandonné par des américains. Et je ne peux pas m’empêcher de sourciller à l’intervention du Président de BNP Paribas Fortis qui estime qu’il est urgent de faire preuve de « moins de naïveté dans les discussions sur le libre-échange »…alors que Fortis était un groupe belge qui fut vendu, après son sabordage, à des français. Et puis, rappelons-nous 1988 et de l’OPA sur la Générale qui devint française, sans parler, dix ans plus tard, de la vente de la BBL, de la Royale Belge, de Petrofina, etc. Et nous sommes un pays dont la moitié de la production électrique est fournie par un groupe étranger. Alors, sans prétendre donner de leçons, ne nous trompons pas de cible et soyons clairvoyants dans un partenariat solide avec la Chine et son projet de « One Road, one Belt ».

Top Story

Résultats des tests de résistance 2018 : les banques belges KBC et Belfius démontrent une amélioration constante

04 November 2018

Dans le cadre des tests de résistance qui ont été menés auprès des 48 plus grands établissements financiers européens et dont les résultats sont publiés par l’Autorité bancaire européenne (ABE), les banques belges KBC et Belfius affichent des performances largement supérieures à la moyenne européenne et démontrent l’amélioration constante de leur capacité de résistance. Continuer la lecture…

Nos Blogueurs

Bruno Colmant
Bruno Colmant

Le dialogue entre l’Etat et le marché sera la clé

14 May 2018

Le prochain choc économique viendra de la confrontation avec l’impossibilité d’honorer les engagements sociaux que nous nous sommes promis au travers de notre propre représentation politique, c’est-à-dire l’Etat. Notre créance sociale correspond à une dette publique dont la représentation est la monnaie. A un moment, ces trois éléments devront se fondre, ce qui conduira à diluer les avantages sociaux dans l’absorption du capital. La gestion de la prochaine crise ne conduira pas à restaurer le capitalisme mais à le dominer. Le totalitarisme étatique dominera l’économie de marché. Mon intuition, largement publiée en 2008, est intacte : nous risquons de glisser vers une étatisation « implosive » de toute l’économie. Je ne le souhaite pas. C’est le dialogue entre l’Etat et le marché qui sera la clé. Marx contre Smith. Comme dans un théâtre d’ombres chinoise, sans savoir de quel côté du drap on est.