Kennisbank  Gestion du risque-RGPD

View all Anti-blanchiment - Connaissance du client Assurance-MIFID-Sécurité Geopolitique-UE-Brexit Gestion du risque-RGPD Gouvernance-Risque comportemental Intelligence artificielle 


Powell de la Fed : L’économie américaine est à un « point d’inflexion » – CBS « 60 Minutes »

14 avril 2021
Banque de connaissances

L’économie américaine se trouve actuellement à un « point d’inflexion », a déclaré le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, à la chaîne de télévision CBS en expliquant que les anticipations de croissance et d’emploi devraient s’améliorer mais que les risques de résurgence de la pandémie n’avait pas disparu. « Nous avons le sentiment que nous sommes arrivés au stade où l’économie est sur le point de commencer à croître plus rapidement et où les créations d’emploi sont beaucoup plus rapide, donc le principal risque pour notre économie, désormais, c’est celui d’une nouvelle propagation de la maladie », a-t-il dit selon un extrait rendu public avant la diffusion d’un entretien accordé à l’émission « 60 Minutes » de CBS. Continuer la lecture…

Fonds de résilience et de rétablissement, conformité, renforcement des capacités enseignements à tirer du plan marshall

29 septembre 2020
Banque de connaissances

Massimo BALDUCCI

La quantité de ressources qui vont être mobilisées par faciliter la reprise et la résilience (EU Resilience and Recovery Fund et les autres ressources financières mises à disposition dans ce cadre) est énorme. On peut la comparer à la quantité de ressources activées par le plan MARSHALL tout de suite après la Seconde Guerre Mondiale. Dans certains pays, considérant leur PNB, l’Union Européenne va même investir des sommes supérieures à celles du plan Marshall. C’est le cas de l’Italie où le plan MARSHALL avait fait des investissements d’environ 12% de son PNB. L’EU, par contre, investira environ 19% du PNB italien. On peut se demander si cet investissement de l’EU aura un impact comparable à celui qu’a représenté le plan MARSHALL ? Est-ce qu’il aura surtout un impact positif ou bien créera-t-il des conséquences négatives non anticipées prévalant sur tout effet positif ? Continuer la lecture…

Le TikTok chinois est enfin abordé

14 août 2020
Banque de connaissances

La Research Market Information Foundation (SOMI) appelle les parents du monde entier à signaler à la fondation que leurs enfants ont utilisé TikTok, l’application de médias sociaux populaire d’origine chinoise avec laquelle de courts clips musicaux peuvent être enregistrés et partagés. TikTok ne parvient pas à protéger les enfants à l’aide de l’application. C’est le point de vue de SOMI, qui mène des recherches supplémentaires sur les pratiques et le modèle économique de TikTok. L’autorité néerlandaise de protection des données, en bref AP, enquête également sur TikTok et l’AP s’attend à être en mesure de présenter les premiers résultats de l’enquête plus tard cette année. L’application est susceptible de collecter et de diffuser des informations personnelles non autorisées auprès des utilisateurs, en particulier des mineurs. Avec cela, TikTok serait en violation de la réglementation européenne GDPR. Dans le cadre du suivi de l’enquête, SOMI peut lutter contre les violations et renforcer la surveillance au nom des parents concernés. Le comité européen indépendant de la protection des données a également annoncé qu’il mettrait en place un groupe de travail pour enquêter sur le traitement des données par TikTok. La société américaine Penetrum a déjà effectué des recherches sur TikTok et est parvenue à la conclusion qu’il existe une collecte et un suivi de données dans l’application, y compris l’envoi de profils numériques et d’informations sur les utilisateurs en Chine. Continuer la lecture…

Lignes directrices de l’Union européenne relatives à la commercialisation et à l’utilisation de précurseurs d’explosifs

12 août 2020
Banque de connaissances

Camille Soulis, export compliance manager chez Solvay Composite Materials

Point sur la publication au Journal officiel de l’Union européenne du 24 juin 2020 des lignes directrices destinées à assister les autorités nationales des États membres, les opérateurs économiques et les places de marché en ligne dans le cadre de l’application du règlement (UE) 2019/1148 relatif à la commercialisation et à l’utilisation de précurseurs d’explosifs. Le règlement (UE) 2019/1148 a pour but de renforcer les mesures déployées depuis 2014 sous le règlement (UE) no 98/2013 qu’il annule et remplace. Il s’agit de règles communes à l’UE concernant la mise à disposition, l’introduction (mise à disposition sur le marché de l’Union européenne), la détention et l’utilisation de substances (y compris les mélanges) susceptibles d’être utilisés d’une manière détournée pour la fabrication illicite d’explosif. Les grands principes du règlement consistent à limiter la disponibilité de ces substances pour les membres du grand public et garantir le signalement des transactions suspectes. Entré en vigueur à l’été 2019, il entrera en application à partir du 1er février 2021. Continuer la lecture…

Le troisième test de résistance CCP de l’ESMA à l’échelle européenne trouve le système résistant aux chocs

24 juillet 2020
Banque de connaissances

L’Autorité européenne des marchés financiers (ESMA), l’autorité de régulation des marchés des valeurs mobilières de l’UE, a publié les résultats de son troisième exercice de simulation de crise concernant les contreparties centrales (CCP) dans l’Union européenne (UE), qui confirme la résilience globale des CCP de l’UE aux chocs communs et plusieurs défauts de paiement pour les risques de crédit, de liquidité et de concentration. Le test de résistance au crédit a mis en évidence des différences de résilience entre les contreparties centrales dans le cadre du scénario de crise du marché sélectionné, bien qu’aucun risque systémique n’ait été identifié. De même, le test de résistance à la liquidité a montré que les CCP de l’UE étaient résilients dans les scénarios envisagés et n’ont révélé aucun risque systémique. Enfin, la nouvelle composante concentration a ajouté une nouvelle dimension à l’exercice et a souligné la nécessité pour les contreparties centrales de l’UE de comptabiliser avec précision les coûts de liquidation dans leurs cadres de risque. Continuer la lecture…

Lockdown ou Knock-out? COVID 19: Allons-nous jouer à la roulette russe maintenant?

03 juillet 2020
Banque de connaissances

Michel Klompmaker

Nous avons décidé de publier une série d’articles intitulée « Lockdown ou Knock-out? » sur cette plateforme. Nous discuterons et commenterons les mesures actuelles prises par les différents gouvernements, les prévisions économiques des experts et les attentes des politiciens du point de vue du risque et de la conformité. Tant qu’il n’y aura pas de vaccin contre le coronavirus, nous discuterons régulièrement de sujets qui méritent d’être mit en avant. Aujourd’hui, nous commençons par les dernières nouvelles concernant les prêts aux entreprises aux Pays-Bas, comme notre siège social est situé là-bas. Les semaines suivantes, nous adresserons d’autres sujets impliquant plusieurs pays d’Europe. D’une part, nous voyons le nombre d’infections et de décès diminuer en Europe, mais qu’est-ce que cela signifie réellement pour l’économie si nous le plaçons dans une perspective plus large? Y a-t-il une raison d’être optimiste? Nous aimerions partager l’optimisme, mais nous ne pouvons ignorer les faits et ils ne sont pas bons. Les circonstances n’ont-elles pas laissé d’autres choix ou les banques et le ministre responsable sont-ils passés à une forme de roulette russe? ING a annoncé hier son intention de tripler le nombre de faillites aux Pays-Bas l’année prochaine. Et entre-temps, depuis le déclenchement de la crise corona, le secteur bancaire néerlandais a accordé un crédit supplémentaire d’environ 14 milliards d’euros. En conséquence, le pourcentage de la dette des entreprises du produit national brut (source du FMI) est remonté à plus de 150%. Pour les critiques terre-à-terre, qui aiment faire des déclarations dédaigneuses sur la politique financière des « pays de l’ail »: les dettes des entreprises italiennes sont en pourcentage à plus de 60% du produit national brut.  Continuer la lecture…

Comment les banques peuvent-elles prévoir des pertes dans la crise actuelle de Covid-19?

11 juin 2020
Banque de connaissances

Global Credit Data (GCD) a récemment publié son rapport 2020 sur la perte en cas de défaut (LGD), qui offre les dernières preuves numériques des recouvrements et des pertes subies par les banques sous forme de prêts aux grandes entreprises emprunteuses. Global Credit Data est une association à but non lucratif dont la mission est d’aider les banques à mieux comprendre et modéliser leurs risques de crédit grâce à des activités de mise en commun des données et d’analyse comparative. À son tour, le rapport est basé sur un ensemble de données claires et qualifiées, étayées par des informations vérifiées et de haute qualité collectées sur 15 ans auprès de plus de 60 banques mondiales et régionales. De plus, l’édition de cette année représente le premier compte rendu complet des pertes subies pendant la crise financière mondiale de 2008.  Continuer la lecture…

Construction institutionnelle de la réalité, rationalité limitée et conformité: leçons à tirer de Covid-19

09 juin 2020
Banque de connaissances

par Massimo Balducci

Il est temps de commencer une évaluation des réponses institutionnelles à l’urgence du Covid-19. Il faut répondre à deux questions dans cette première évaluation: (a) l’urgence a-t-elle été correctement évaluée ou a-t-elle été sous ou surévaluée? Et (b) la réponse médicale était-elle correcte et était-il possible de l’ajuster via une approche par essais et erreurs? Notre hypothèse ici est qu’une construction institutionnelle trompeuse de la réalité et des faiblesses dans la gestion de l’information pourraient avoir causé des dommages peut-être plus importants que le virus lui-même. Continuer la lecture…

Test de résistance européen GDPR en Belgique

01 juin 2020
Banque de connaissances

CTG a récemment développé un test de résistance autour du RGPD en Belgique. Le nouveau service doit garantir que les procédures RGPD ne restent pas lettre morte pour les entreprises en Europe. À l’aide de simulations réelles, les experts de la confidentialité vérifient si les entreprises réussissent dans la pratique à traiter une violation de données ou une demande de données de A à Z conformément aux procédures prescrites par la loi et dans les délais légaux. 85% des violations du RGPD sont commises sans intention malveillante et par leurs propres employés. Cependant, ils affectent sérieusement la confiance que les partenaires et les clients accordent aux entreprises. Un exemple simple est la réceptionniste qui oublie de signaler une demande de suppression des fichiers ou un employé qui clique accidentellement sur un e-mail de phishing, laissant des données sensibles dans la rue.

Continuer la lecture…

Questionnaire sur les enjeux de formation en matière de Compliance

27 mars 2020

L’Institut du Risk & Compliance et le Collège annoncent le lancement d’une enquête nationale afin de mieux appréhender les besoins en formation en matière de Compliance. Celle-ci aura pour ambition de faire un état des lieux des attentes en matière de formation.
A l’issue de cette enquête, l’Institut du Risk & Compliance mettra en place un panorama des formations compliance existantes afin de guider dans les choix.

Continuer la lecture…